Réseau de sites : 570 hectares en gestion

Domaine de Chambly

 

Nom  Domaine de Chambly
Commune  Doucier
Région naturelle  Combe d'Ain
Bassin versant  Haute Vallée de l'Ain
Surface  97,72 ha
Propriétaire  FDCJ et FHPFS depuis 2016 et 2018
Milieux  Complexe humide, bas marais et cours d'eau associé, lac glaciaire
Enjeux  Ressource en eau, biodiversité, fonctionnement des milieux aquatiques
Groupe d'espèces et habitats cibles  Flore, rhopalocères, amphibiens

Accessible au public

Circuit de randonnée de 12,4 km autour du lac, itinéraire disponible dans le livre "Randos Nature à travers la France" (2017) par la Fondation pour la Protection des Habitats et de la Faune Sauvage, Editions Ouest-France. Visite accompagnée possible par la FDCJ (www.chasseurdujura.com, Tél. 0384851919)

Principales actions de gestion

Entretien du site, lutte contre les espèces végétales invasives

Projet de restauration

Un avant projet est en cours de validation pour mener un programme ambitieux de restauration qui s'étalera sur plusieurs années : comblement des drains et reméandrement du cours d'eau en amont et aval du lac

Plan de gestion

Plan de gestion en cours de rédaction

 


Nos réalisations :

Suivi des émergences karstiques autour du lac de Chambly

La vallée du Hérisson et le lac de Chambly font partie des reliefs karstiques du Jura, paysages façonnés par l'action de l'eau qui s'infiltre dans le sous-sol et crée de nombreux écoulements et cavités sous-terrains. Le lac est en partie alimenté par de multiples « émergences » ou sources karstiques, points de sortie des réseaux de circulation des eaux souterraines, après leur infiltration sur le plateau surplombant la vallée.

 

La fédération a mis en place des sondes mesurant la température et la conductivité électrique de l’eau des principales émergences alimentant le lac de Chambly. Cette étude a pour objectif d’identifier les différentes origines des apports d’eau, provenant du karst, et leurs variations dans l’année ; afin de mieux comprendre le fonctionnement biologique dégradé du lac de Chambly.

 

La fédération bénéficie de l’appui scientifique du « Pôle Karst », animé par l’EPTB Saône et Doubs, dédié aux milieux et rivières karstiques. Ce suivi, financé par le Conseil départemental du Jura, s’inscrit dans une étude intégrant le lac de Chalain. Ce dernier, partage une partie de son « bassin versant hydrogéologique » (zone souterraine recueillant les eaux d’infiltration de surface) avec le lac de Chambly.

Etudes sur le fonctionnement hydrologique du lac et du marais de Chambly

Améliorer la connaissance de l'hydrosystème du domaine de Chambly est primordial afin d'adapter la gestion et de proposer un programme d'actions de restauration des milieux. Le complexe humide de Chambly a été équipé d’une quinzaine de sondes piézométriques qui enregistrent en continu le niveau des nappes, des cours d’eau et leur température. Les débits sur le cours d’eau et les sources sont mesurés à différentes périodes et en différents points. Les précipitations sont également enregistrées à l’aide d’un pluviomètre. Plusieurs campagnes d’analyses physico-chimiques sont réalisées au fil du temps. L'analyse de ces données permettra de connaître la quantité et l’origine des apports en eau, et de quelle façon réagit le site en termes de fluctuation de niveaux d’eau, que ce soit dans le sol, comme en surface.

 

 




© 2009-2020 Fédération Départementale des Chasseurs du Jura
Réalisation : Jordel Médias